Australie : Pourquoi partir en Working Holiday Visa ?

 

Byron Bay - Blondie baby blog voyage et modeBonjour tout le monde !

Voici un article un peu spécial afin de faire un retour sur un moment fort de notre voyage autour du monde : l’Australie. Suite aux nombreuses questions que j’ai reçues concernant ce pays, et particulièrement, sur la façon d’y voyager et de financer le voyage une fois sur place, il m’a paru important d’aborder le sujet Working Holiday Visa, en français, le permis vacances-travail. En effet, sur les 8 mois passés à découvrir une partie des merveilles de notre planète, nous avons consacré 3 mois à explorer l’un des pays les plus vastes de notre globe. Celle île-continent aux centaines de visages est surement la destination la plus intense de notre aventure. Outre la beauté de ses paysages, ce pays est également riche en opportunités pour les français (et autre nationalités) curieux, aventuriers et à la recherche d’un développement personnel et professionnel, notamment grâce au PVT (permis-vacances-travail). Et bonne nouvelle pour les voyageurs intéressés : Après de longues discussions et un temps d’attente interminable pour tous les trentenaires français, la nouvelle est enfin tombée ! Les arrangements australiens pour le Working Holiday Visa indiquent que le PVT Australie est passé à 35 ans pour les Français depuis le 1er juillet 2019, avec une extension de maximum trois ans sur place.

Au cours de notre périple, sur la côte Sud-Ouest (travel guide ici) puis le long de la côte Est, de Cairns à Melbourne (travel guide ici), il n’a pas été rare de rencontrer un bon nombre de français qui se sont lancés dans cette expérience unique qu’est le séjour en vacances-travail. Malgré le fait que nous ayons opté pour découvrir ce pays via un visa vacances classique de 3 mois maximum (sans travailler donc), l’expérience australienne a provoqué les mêmes émotions en chacun de nous et nous avons rencontré ainsi une multitude de backpackers en working holiday visa. Un bonheur de partager nos expériences !

Western Australia - Blondie baby blog voyage et mode Roadtrip en van en Australie - Blondie baby blog voyage et mode

A peine le pied posé sur le sol australien, on comprend qu’il ne s’agit pas d’une expérience classique de travail à l’étranger, mais d’une expérience qui offre la possibilité d’allier développement professionnel, personnel et surtout, aventure.

L’Australie est un pays qui possède une croissance importante depuis de nombreuses années et qui offre ainsi à tous l’opportunité de trouver en quelques jours à peine sa place dans la société et dans le monde professionnel. Il est très facile de trouver du travail sur place ! Au détour d’une terrasse de restaurant, dans les allées d’un sanctuaire de koalas, au cœur d’un vignoble isolé, dans les nombreuses fermes du pays, dans les bureaux d’une agence de tourisme ou sur la plage à surveiller les surfers glisser sur les vagues… Travailler en Australie offre à chacun la possibilité de s’épanouir dans des domaines extrêmement variés et de se forger une expérience professionnelle particulière qui nous permet de nous distinguer par la suite des autres parcours plus classiques du monde professionnel. 

D’autre part, et c’est là toute la différence, la flexibilité du système australien permet à chaque aventurier de jouir d’un mode de vie exceptionnel. Alterner jobs plutôt bien payés et roadtrips / vacances. Comme il est très facile de trouver du travail, il est également facile de quitter un job pour en retrouver un autre par la suite. Après deux ans sur le territoire, certains ont pu cocher à leur To-Do List la case : « faire le tour de l’Australie en van » grâce à une alternance entre travail et road-trip. D’autres ont pu, après 1 an et demi passé à Sydney, faire valoir leur statut d’experts de l’Australie pour désormais s’épanouir dans une agence de voyages francophone. 

L’autre point qui nous a séduit sur ce voyage, c’est que nous avons été extrêmement sensibles à la facilité dont les liens se créent entre les gens. L’Australie est un carrefour mondial entre l’Amérique et l’Asie, sans oublier ses origines indigènes et son histoire européenne. Certains sont en transits dans le cadre d’un voyage, d’autres ont planté leurs racines dans leur endroit coup de cœur, tous ont cependant une histoire et une expérience à raconter, toujours en lien avec l’Australie. C’est très souvent sur une plage, parfois autour d’un verre, souvent en installant la couchette de notre van qu’un sourire et un « Hi, how is it going ? » avec notre voisin se transforment en une conversation pour, de temps en temps, terminer en une vraie amitié durable. Tout le monde se parle, se sourit, s’intéresse au parcours de l’autre. On rencontre des gens du monde entier, tous issus de parcours tellement différents mais avec un point commun : la soif d’aventure.  

Lake McKenzie Fraser Island - Blondie baby blog voyage et mode

 

Working Holiday Visa Australie - Blondie baby blog voyage et mode

Permis Vacances Travail Australie - Blondie baby blog voyage et mode

N’hésitez pas à consulter le site Australia pour plus d’infos sur les destinations, les circuits, les logements, le visa, la préparation du voyage…

Article en collaboration avec Tourism Australia.

5 Commentaires

  1. Mathilde
    07/10/2019 / 20:02

    En PVT en Nouvelle-Zélande 🇳🇿 🤟

  2. Lucie
    08/10/2019 / 09:23

    Ayant fait le WHV en Australie je trouve ça étrange d’en faire la pub sans l’avoir vécu.. Meme à travers des retours d’expérience et trois mois en Australie, on ne peut pas se rendre de l’impact qu’une telle expérience peut avoir sur une vie.

    • 08/10/2019 / 10:46

      Justement, je suis assez factuelle, je parle de mon expérience en Australie mais le principe de cet article est de relater les faits concernant le WHV. Mais si tu penses que ton expérience est au dessus de la notre, alors je t’en pris, raconte nous. 🙂

    • Thomas
      08/10/2019 / 12:01

      C’est en connaissance de cause que cet article a été rédigé puisque, outre ce voyage en immersion de 3 mois en Australie au cours duquel nous avons pu approcher de très près ce mode de vie et des gens qui le vivent (ce qui donne une certaine légitimité à pouvoir en parler) nous avons nous mêmes vécu le WHV dans d’autres pays il y a quelques années (notamment en Nouvelle Zélande).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.