Rencontre avec Elin, fondatrice de NCLA










La semaine dernière, j’ai eu la chance d’être invitée au showroom Glazed pour rencontrer Elin, fondatrice de la célèbre marque de vernis NCLA, made in Los Angeles.


Un véritable moment de bonheur pour moi, puisque j’avais l’occasion de connaître plus profondément la success story de cette working girl venue tout droit de ma ville de coeur : Los Angeles. 
J’étais intriguée, curieuse, passionnée.
J’avais envie de connaître tous les secrets de la marque et de découvrir comment cette jeune femme pleine d’ambition avait réalisé son american dream.

C’est parti !


– Comment t’est venue l’idée de créer cette marque ?
En 2010, le nail art n’était pas très répandu.  Le nail patch existait, mais il fallait se rendre dans un salon pour pouvoir en bénéficier. C’était compliqué, mais surtout, c’était cher  (entre 60 et 80 dollars). Je trouvais que les designs étaient trop simples, pas assez recherchés ni trop travaillés. J’ai pensé que ce serait sympa d’imaginer tout ça avec un design plus cool et les idées se sont succédées dans ma tête. 

– NCLA est une jeune marque, elle a été créée en 2011 et tout est allé assez vite, tu as fais beaucoup de collaborations dès le début. Comment ça s’est déroulé ?
C’est vraiment venu naturellement. Au début, je suis allée frapper à toutes les portes à L.A., je voulais que les gens essayent les produits. J’étais genre « s’il vous plaît je peux les laisser chez vous » pour que l’on essaye de les vendre et que l’on voit ce que ça donne. Parfois je laissais même les produits gratuitement. Les gens ont tout de suite aimé ce que nous proposions et tout s’est enchainé.

– Que penses-tu de l’ampleur qu’à prit le nail art ?
J’étais loin de me douter que le nail art allait exploser à ce point. Ca a prit beaucoup d’ampleur ces dernières années et je suis très etonnée que ça ne ce soit pas passé avant alors que dans le fond, il n’y a rien de vraiment nouveaux. Maintenant, c’est très répandu aux Etat-Unis et au japon mais pour certains autres pays, ça reste encore très nouveaux, peut-être même too much. Les gens attendent avant d’essayer de nouvelles choses. Dans les pays scandinaves par exemple, on vend nos vernis très bien contrairement aux nails patch. Je pense qu’ils n ‘ont pas encore intégré l’idée, ils veulent regarder et voir comment cela évolue.

– Qu’est ce qui t’inspire au quotidien ?
Tout m’inspire. Si je lis un magazine et vois un truc qui me plaît, je prends une photo, pareil pour une pub. Ca peut aussi bien être un artiste, un mot, une citation…

– J’ai remarqué que pas mal de célébrités portaient fièrement sur leurs ongles tes créations…
Oui ça me paraît toujours aussi incroyable ! La collection Coachella a été portée par les célébrités comme Alessandra Ambrosio.  Ca nous fait une super pub lorsque les célébrités portent le produit. D’ailleurs, elle a également porté la collection Brésil pour la coupe du monde. 


– Comment décides-tu des tendances de l’été prochain ? T’inspires-tu de carnets de tendances ? 

On s’inspire de la mode cest sur, mais pas trop non plus. Si j’ai envie de mettre en avant une couleur ou un motif, je le fais. C’est difficile car j’ai envie de tout montrer tout de suite ! Ce sont des projets tous exitants et ce n’est pas facile de vivre dans le présent quand on est obligé de penser sans cesse à la suite.

– T’inspires-tu souvent de grands évènements pour tes créations, comme la coupe du monde que tu évoquais précédemment ?
Oui bien sur comme l’independance day aux Etats-Unis par exemple ou encore la Saint Valentin où on a sorti un vernis avec des petits coeurs.

– Tu es basée à Los Angeles, est-ce que ton job t’amène à beaucoup voyager ?
Non, car je n’ai pas tellement le temps et aujourd’hui,  tu peux tout faire sur skype. Par contre, c’est bien de se déplacer de temps en temps sur le terrain pour voir où nous sommes distribués,  parler aux gens et voir comment ils réagissent à nos produits. C’est comme ça qu’on apprend le mieux.

– Comment vois tu NCLA dans 5 ans, comment aimerais tu que ca évolue ?
J’aimerais bien ouvrir des nails bar partout dans le monde, mais aussi me concenter sur ma ligne de soins qui sort en fin d’année. J’ai envie de la développer et pourquoi pas proposer d’autres produits de beauté. 


1 Commentaire

  1. manoneli
    20/06/2014 / 10:03

    Je t'envie carrément d'avoir pu assister à cette rencontre avec Elin. En tant que petite NPA, j'adule fortement cette marque. Leurs patchs sont géniaux et leur vernis également ! La marque est dans mon top 5 !

    Bisous Pauline.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *